Equipage de Songeons

(1784 - 1938)

Maître(s) d'équipage Comte René de Songeons (1892 - 1938)
Comtes Aristide et Émile de Songeons (1840 - 1854)
Comte Louis de Songeons (1784 - 1840)
TerritoiresChantilly, Laigue, Ourscamps, Compiègne, Montargis
Fanfare(s)La Songeons, La Compiègne, La Montargis
Historique

Louis Personne de la Chapelle-Gerberois de Songeons, était capitaine des chasses de la petite vènerie de Louis XV. En 1784, il monta son premier équipage au loup, et un équipage de beagles, achetés en Angleterre, pour chasser le lièvre. Il put continuer de chasser pendant toute la Révolution et, en 1806, devint conservateur pour la troisième circonscription et lieutenant de louveterie pour les départements d’Eure, Oise et de Seine Inférieure.

 

En 1816, il avait un vautrait de 40 chiens normands. Le prince de Condé lui demanda de les amener chasser à Chantilly, puis sur le désir manifesté par le prince, Monsieur de Songeons lui fit don de la plus belle partie de sa meute et de son piqueux. Plus tard, en remerciement, le prince lui envoya deux tableaux de chasse. En 1830, l’équipage fut formé de chiens anglais et français, servis par Lebeau, piqueux. Il chassa ainsi jusqu’en 1840 et coupla avec le comte de Béthune, M. Michel Walon, le Comte d’Arry, M. Taourieu du Parc, dont les chiens français était de même origine.

 

Ses petits-fils Aristide et Emile, continuèrent l’équipage jusqu’en 1854, époque à laquelle ils entrèrent dans l’équipage Picard Piqu’Hardi. Ils chassèrent loup, sanglier et lièvre dans les environs de Songeons. Leur père, Hector, ne pouvait chasser. Le comte Aristide suivait les chasses de la Vènerie impériale et en portait a tenue comme parent de l’Empereur, ayant épousé Mademoiselle de Quiqueran-Beaujeu, cousine de Napoléon III.

 

(Collection Claude Alphonse Leduc - Château de Montpoupon)

 

En 1853, le Comte Emile avait acheté en Belgique une meute de beagles, pour le lièvre. Les traditions de vénerie chez les Songeons seront repris en 1892 par le Comte René, qui suit. Mais le château de Songeons, fut vendu en 1870 par le Comte Aristide, qui mourut à Achy en 1908.

Race(s) de chiens Beagle
Français Tricolore
Normand
Anglo-Normand
Anglais
Chenil Château de Songeons 60380 Songeons (1784 - 1806)
ChevreuilDaimSanglierLièvreLoup