Vautrait Normand Piqu'Avant

(1880 - 1890)

Maître(s) d'équipage M. Max Thélu (1880 - 1890)
TerritoireForêt d'Eu
Fanfare(s)La Thélu
HistoriqueCe magnifique vautrait avait son chenil à Aumale. Etaient associés : M. F. Yturbe et le Comte A. de Mier. M. Max Thélu, louvetier était descendant des Thélu qui, pendant trois générations furent des veneurs consommés et les plus réputés de la région. Ce vautrait découplait en forêt d’E, sur l’invitation de S.A.R. Monseigneur le Comte de Paris qui suivait les chasses avec son épouse et la Princesse Hélène d’Orléans. Durant la saison 1881-1882, il prit 35 animaux sur 38 attaques ; en 1882-1883, 33 animaux sur 33 chasses ; en 1885, les prises s’élèvent à 58 animaux. Le Comte du Passage écrit dans ses souvenirs : « Le 28 janvier 1885, l’équipage est en pleine curée ; au rapport des animaux isolés ; soixante-dix chiens au rendez-vous. Un premier animal, attaqué avec trente-cinq chiens, est pris en une heure vingt-cinq. Une laie, attaquée ensuite avec les trente-cinq autres chiens est prise en vingt-cinq minutes. A 4h de l’après-midi, un grand sanglier roux est attaqué par les soixante-dix réunis ; il est porté bas à la nuit noire après deux heures de chasse ». En 1886, M. de Mier ayant déjà quitté l’association et M. Yturbe se retirant également, soixante-quinze chiens furent vendus chez Chéri à MM. Gibez et Arnaud de l’Ariège. Le personnel fut restreint et M. Thélu conserva une trentaine de chiens servis par « La Défense ». Il coupla avec M. Roquigny, chassant jusqu’en 1890 et vendit les chiens restant à MM. Coulombel et de Condamy
Race(s) de chiens Fox Hound
Bâtard Anglo-Saintongeois
Chenil 76390 Aumale (1880 - 1890)
Sanglier