Rallye Montigny - Rallye Launay - Rallie Saint Hubert

(Depuis 1866)

Maître(s) d'équipage Marie-Axelle Sicard (Depuis 2016)
Michel Sicard (2000 - 2016)
Madeleine Sicard (1964 - 2000)
Honoré Guyot (1906 - 1964)
M. Chambon (1866 - 1906)
TerritoireDivers
Devise(s)Rallie Saint Hubert.
Fanfare(s)La Rallie Saint Hubert, La Madeleine
Historique

M. H. Guyot a d’abord chassé le sanglier dans la Nièvre ayant pour associés : MM. J. Guyot et J. Goyard. Ce vautrait qui est le Rallye Montigny, a duré de 1899 à 1902, date à laquelle M. H. Guyot épouse Mlle Chenu et s’installe au Coteau. De 1902 à 1905, son vautrait a chassé dans le Cher, sans associé, sous le nom de Rallye Launay mais les sangliers se raréfient.

 

En 1905, s’associe M. J. Chambon, maître d’équipage du Rallye Saint-Gilbert et chasse le chevreuil dans le Cher jusqu’en 1909. Cet équipage s’appelle Rallye Saint-Hubert. En 1909, M. Guyot se sépare de M. Chambon ayant acheté l’Equipage de Beaumont, au Baron J. d’Anchald, et continue de chasser le chevreuil, dans le Cher, conservant le nom de Rallie Saint Hubert.

 

A partir de 1909, M. Soubiran, son voisin de Castelnau, s’associe. En 1910, M. Guyot reste seul et chasse le chevreuil dans l’Allier, prenant alors 30 chevreuils par an. Dans ces transformations successives, l’équipage a toujours conservé sa tenue bleue. La meute ne s’est modifiée que par l’acquisition des chiens de M. d’Anchald.

 

Le Rallie Saint-Hubert - Illustration tirée de l'ouvrage La Vénerie française contemporaine (1914) - Le Goupy (Paris)

 

Le Rallie Saint-Hubert - Illustration tirée de l'ouvrage La Vénerie française contemporaine (1914) - Le Goupy (Paris)

 

En 1919, l’équipage remonté, est devenu un vautrait. M. Soubiran reste associé jusqu’en 1941. En 1929, les sangliers ayant beaucoup diminué, l’équipage est remis dans la voie du chevreuil, et fait 40 à 50 prises par saison. En 1938, il prend 46 chevreuils en 56 sorties. M. Guyot écrivit de nombreux articles pertinents sur la vénerie du chevreuil et la race de chiens qu’il créa est analysée dans Vènerie n° 67.

 

En 1945, M. Guyot remonte l’équipage en chassant d’abord des sangliers. De 1945 à 1955, il eut aussi une meute d’Otterhounds pour chasser la loutre à Preuilly. En 1947, l’équipage est remis dans la voie du chevreuil avec des Poitevins jusqu’à la mort en 1964 de M. Guyot. Sa fille Mme Sicard lui succède, en maintenant bien haut la renommée de l’équipage, qui prend plus de 30 chevreuils par saison sur les territoires locaux, avec quelques déplacements. En 2000, elle transmet le fouet à ses fils, Daniel, Michel et François qui maintiennent la meute dans la voie du chevreuil.

Race(s) de chiens Poitevin
Français Blanc et Orange
Chenil Le Coteau 18120 Preuilly
ChevreuilSanglierLoutre