Vautrait de Guipy

(1835 - 1890)

Maître(s) d'équipage MM. Charles puis Henry Frossard (1835 - 1890)
TerritoireForêt de Fretoy
Historique

Charles Frossard, dont le père était banquier, était louvetier. Il fut surtout un grand éleveur, adorant et mélangeant les chiens, préférant tirer les animaux après quelques heures de chasses pour épargner ses chiens. Il poussa au plus haut point la science des croisements. En 1835, il avait fait saillir deux lices griffons nivernais par le fameux Santanas, le plus bel anglo-normand du Marquis d’Espeuilles et il s’attacha à produire des chiens éclatants de supériorité. Puis il ajouta du sang vendéen provenant des étalons de M. de La Besge et de La Débuterie et il eut ainsi des griffons à teintes lavées, de toute beauté. En 1860, M. Charles Frossard acheta une partie de la meute de vendéens pur-sang de M. du Verne, avec lequel il avait souvent couplé. Les récéptions étaient fréquentes et se terminaient souvent par une visite au chenil. M. Henry Frossard conserva l’équipage après son père, tout en le réduisant, la meute toujours servie par Nicolas qui resta 35 ans à l’équipage. Moins soucieux des chiens, il couplait avec le Baron Darnay, Charles de Neuilly et Raoul Audebal et forçait les sangliers. En 1882, il prit un sanglier de 360 livres. De 1874 à 1890, il fut associé à Charles de Neuilly qui habitait au château de Coulon, par Mouron dans la Nièvre et possédait 30 chiens griffons de sanglier. M. Frossard donna son équipage à Audebal en 1890.

Race(s) de chiens Bâtard
Griffon Vendéen
Griffon Nivernais
Chenil Château de Guipy 58420 Guipy (1835 - 1890)
ChevreuilLièvreLoupSanglier