Rallye Campine

(Depuis 1911)

Maître(s) d'équipage Baron Edouard de Fierlant Dormer (Depuis 2006)
Baron Charles de Fierlant Dormer (1986 - 2006)
Baron de Fierlant Dorme (1969 - 1986)
Prince Xavier de Mérode (1951 - 1969)
Comte Alfred d'Ansembourg (1938 - 1939)
Baron du Four (1934 - 1934)
Prince Félix de Mérode (1919 - 1934)
TerritoiresForêt de Compiègne, Forêt de Trelon, Forêt d'Argonne
Devise(s)Rallye campine.
Fanfare(s)La Mérode, La Rallye Campine, La Fierlant Dormer, La Tant que Pourra, La d'Ursel, La Lagasse de Locht
Historique

Le Rallye Campine a été fondé en 1911 pour chasser le lièvre en Campine anversoise (Belgique). En 1919, le prince Félix de Mérode remonte l'équipage. En 1934, il dut mettre bas, son territoire ayant été amputé en trop grande partie. Le maître d'équipage d'alors était le baron du Four. La tenue était vert olive, col et parements rouges. Le bouton représentait une tête de chien courant avec une banderole Rallye Campine. Dans les années qui précédèrent immédiatement la seconde guerre, le comte Alfred d'Ansembourg avait repris l'équipage, mais les hostilités mirent rapidement fin aux chasses. Le bouton de cette époque était monogrammé "RC" avec toujours le nom de l'équipage en banderole.

 

Le Rallye Campine - Don de M. P. Verro à la Société de Vènerie

 

En 1951, le prince Xavier de Mérode, appuyé par quelques amis reconstitua la meute. Le lièvre fut d'abord l'animal chassé, mais rapidement les chiens furent mis dans la voie du chevreuil. En 1969, le territoire a dû être abandonné. Le baron de Fierlant Dormer devint Maître d'équipage et constitua un territoire de quelques kilomètres plus au Nord. En 1986, le baron de Fierlant Dormer cède le fouet à son fils Charles. L'ouverture de la chasse à courre au chevreuil n'étant plus promulguée en 1993 en Flandres, l'équipage chassa dans le pays de Saint-Hubert dans les Ardennes belges jusqu'en 2000, lorsque la chasse à courre fut interdite dans le reste du pays.

 

De 2000 à 2006, l'équipage fut accueilli par le Rallye Alésia, à l'invitation spontanée du maître d'équipage Régis Adeline. Cette invitation permit la survie de l'équipage jusqu'à ce qu'il retrouve un territoire de base. En 2006, le baron de Fierlant Dormer céda le fouet à son fils Edouard qui est le maître d'équipage actuel. Le bouton actuel est celui d'avant 1969, à savoir une tête de lièvre, bouton déjà repris à cette époque de l'ancien équipage d'Everberg.

 

Les chiens qui composent la meute, une bonne quarantaine au total, sont des Français Blanc et Noir, avec quelques tâches brunes pour quelques-uns d'entre eux. L'origine de cette race provient des chiens de Saint-Hubert et de Gascon-Saintongeois. Leurs aptitudes à la chasse sont remarquables. Ils ne sont pourtant plus très nombreux. Par son élevage à Freux, la race a réussi à garder ses qualités de chasseur dans le respect du standard de la race, à un point tel qu'un des chiens freutois a été champion lors d'un concours à Chambord. Par la suite, son sang et celui de sa soeur ont été sollicités par plusieurs équipages étrangers.

Race(s) de chiens Français Blanc & Noir
Chenil 59132 Trélon
ChevreuilLièvre