Rallye l'Orgerays

(1900 - 1980)

Maître(s) d'équipage Comte Augustin du Boispéan (1972 - 1980)
Comte Jacques du Boispéan (1945 - 1972)
Comte Auguste du Boispéan (1900 - 1945)
TerritoiresForêt de Sillé le Guillaume, Territoires privés
Fanfare(s)La Boispéan (Diego de Bodard)
HistoriqueCet équipage chassait le lièvre en forêt de Rennes avec des griffons fauves de Bretagne. M. Oberthür en parle dans son livre Chasses et Pêche. P. 170 et suivantes: "Ce fut l'un des meilleurs équipage de lièvre de France [...] A partir du mois de janvier, tout lièvre attaqué était un lièvre pris souvent en moins de 3/4 d'heure [...] On en prenait souvent un second". En 1900, après son mariage et son installation à l'Orgerays, le Comte du Boispéan crée le Rallye l'Orgerays, en association avec son cousin M. Raymod Ernoul de La Provôte. Il chasse le lièvre dans les environs de Rougé en Loire-Atlantique avec des harriers gris du Somerset. Dans l'année 1912-1913 il prend trente animaux. En 1913, le Vicomte Pierre du Boispéan devient associé. Il chassait déjà renard et sanglier avec des bâtards poitevins à St Malo-de-Beignon, près de Guer dans le Morbihan. La guerre de 1914 les oblige à tuer les chiens. En 1918, l'équipage n'est pas remonté. Le Comte du Boispéan reprend 4 ou 5 chiens (d'abord de grands griffons vendéens puis des petits harriers tricolores) pour chasser, à tir, lièvres, renards, chevreuils en forêts de Javardan, Fercé en Loire Atlantique, avec son frère, le Vicomte Pierre du Boispéan. A partir de 1930, il couple régulièrement, remontant à cheval, avec le Rallye Goupillère dont son fils, le Vicomte J. du Boispéan, gendre du maître d'équipage, M. Clemanceau de La Lande, est bouton. En 1935, deux ans après la mort de M. de La Lande, ses belles soeurs ne souhaitant plus maintenir le Rallye Goupillère, mais lui laissant leurs chiens, le Vicomte J. du Boispéan ramène ceux-ci à l'Orgerays et reprend, avec son père, le Comte de Boispéan, le nom de Rallye l'Orgerays. Ils continuent de chasser le renard avec le Rallye Araize et font quelques découplers chaque saison, avec le Rallye Bretagne, sur le sanglier. En 1946, avec 18 chiens, diparates de couleurs, tricolores, blanc et noir, blanc et orange, sinon de type, rescapés grâce aux efforts de Mme Marie-Thérèse du Boispéan, son frère, le Comte J. du Boispéan, s'associe au Rallye Thiouzé pour chasser cerfs et chevreuils. En 1954, il quitte le Rallye Thiouzé pour s'associer au Rallye Araize, rejoint ensuite par le Rallye Boissère. Après la mort du Comte J. du Boispéan en 1972, son fils, le Comte Augustin du Boispéan, maintient quelques années puis se voit contraint d'abandonner, laissant ses chiens au Rallye Araize où leurs descendants chassent toujours.
Race(s) de chiens Gascon Saintongeois
Bâtard Poitevin
Harrier Gris
Chenils Manoir de l'Orgerays 44660 Rougé (1900 - 1949)
Le Marteil 49120 Sainte-Christine (1949 - 1980)
ChevreuilCerfLièvreRenard