Rallie Bourbonnais

(1855 - 1948)

Maître(s) d'équipage Comtes des Roys, Marquis L. de Chavagnac, Comte de Bourbon-Chalus (1855 - 1929)
TerritoireForêt de Tronçais
Fanfare(s)La Rallie Bourbonnais
Historique

C’est en 1855 que le vicomte des Roys, le comte de Bourbon-Chalus et le marquis Ladislas de Chavagnac fondent le Rallie Bourbonnais. Les maîtres d’équipage, qui jusque-là chassaient avec des meutes plus ou moins importantes, abandonnant leur droit d’attaquer sur le sanglier, entrent dans la Société ainsi constituée.

 

Président : Comte de Bourbon-Chalus. Comité : Vicomte des Roys, Marquis de Beucaire, Marquis de Chavagnac, M. Moulin. Sociétaires : M. P. Aladane, Marquis de Bonnay, MM. C. Boutry, de Chaumont, L. Cordez, E. Devaulx de Chambord, Baron Durye, MM. E. Gardien, de la Jolivette, Jourdier, A. Moulin, F et L. de Praingy, F. Rousseau, A.Thonier.

 

L’adjudication de 1854 donnait à la Société des forêts de Bois-Plan, Moladier, Messarge, Gros-Bois et Bagnolet avec les clauses suivantes : a) la chasse au sanglier est interdite la première année afin d’assurer le repeuplement. b) chaque sociétaire peut chasser dans les forêts louées (sauf le dimanche). c) ils ne pourront prendre ou tirer que trois chevreuils chacun annuellement. d) les portées de loups ne seront chassées que la huitaine après l’ouverture.

 

Le Rallie Bourbonnais - Illustration tirée de l'ouvrage La Vénerie française contemporaine (1914) - Le Goupy (Paris)

Le Rallie Bourbonnais par Karl Reille - Illustration tirée de l'ouvrage La Vénerie française contemporaine (1914) - Le Goupy (Paris)

 

La première chasse eu lieu à Montbeugny, le jour de la Saint Hubert de 1855. Celle-ci fut brillante. En 1858, l’équipage et les vautraits de MM. de La Jolivette, de Chavagnac, Boutry, de Brugheas font un déplacement à Meillant (Cher), chaque meute chassant à son tour. Un jour, il y eut toutes les meutes réunies : 330 chiens à la curée. En 1860, les chiens vendéens du marquis de Beaucaire et l’équipage de la Société chassent en Tronçais. Durant cette période, presque tous les équipages particuliers des sociétaires portent la tenue du Rallie Bourbonnais. En 1863, nouvelle adjudication : le comte de Bourbon-Chalus reste Président, le marquis de Chavagnac, vice-président jusqu’à sa mort en 1872. En 1865, le comte Calixte de Chavagnac, père de René et de Gaspard devient sociétaire. M. E. Devaulx de Chambord, qui réside à Réray, courre loup et sanglier. En 1872, les comtes René et Gaspard de Chavagnac deviennent sociétaires. En 1873, les adjudications étant réduites, l’équipage Rallie Bourbonnais met bas et est vendu chez M. Chéri.

 

La Société est dissoute et chaque sociétaire qui désire chasser doit fonder son propre équipage. En 1896, sous la présidence du comte Jean de Chabanne la Palice, le Rallie Bourbonnais est reconstitué au Château d’Avrilly. Sont sociétaires : MM. Gautier, E. Olivier, A. Cordez, le Vicomte de Conny, M. Landois, le Comte de Rasilly. Le vicomte Jacques de Montlivault fusionne son équipage formé de 20 chiens. L’équipage change sa tenue et son bouton et les chiens, au nombre de 70, fox-hounds et bâtards poitevins, sont servis par Beaudouin.

 

En 1897 et 1898, l’équipage couple souvent avec le Rallye Mirambel de M. Albert Thonier. En 1901, la Société achète la meute du comte du Boberil (Bretagne). Le vautrait est porté à 100 chiens. Des chenils sont alors créés à Neuilly le Réal, Azy le Vif, St Bénin et La Motte. L’équipage chasse dans l’Allier, la Nièvre et le Charollais. Le comte de Rasilly devient maître d’équipage. En 1908, le comte Henri de La Roche fusionne son vautrait avec le Rallie Bourbonnais, ce dernier gardant son nom et son bouton. La tenue du comte de La Roche est adoptée.

 

© Collection Claude Alphonse Leduc - Château de Montpoupon

 

Sont présidents : Le comte H. de La Roche et Comte Jean de Chabannes.Sociétaires : MM. Eugène Aladane de Paraize, Comte de Champigny, A. Cordez, Henri Durye, E. Munet, Comte de Faadate, Ernest Olivier, Comte de Rasilly, R. Thuret, R. Gautier, et A. Villatte des Prugnes.

 

Cela dure jusqu’à la guerre de 1914 où l’équipage est démonté. De 1920 à 1930, le vautrait est remonté avec la tenue adoptée en 1896. Il se compose de 70 à 80 anglo-poitevins. Furent maîtres d’équipage : M. Raymond Thuret jusqu’en 1924, et le comte de Sampigny de 1924 à 1929, date où l’association ayant été dissoute, les chiens furent vendus à M. Bertin (le vicomte J. de Montlivault étant alors président), faute de sangliers. Le Rallie Bourbonnais renaîtra en 1932, dans la voie du chevreuil, sous le fouet du baron A. de Montlivault. Après avoir chassé le chevreuil jusqu'à la guerre, l'équipage est reconstitué en vautrait en 1945 et couple régulièrement avec les chiens de MM. Fournier et Antoine Clayeux. Les prises sont nombreuses. En 1948, l'équipage est vendu en totalité au duc de Valençay qui le remet dans la voie du chevreuil.

Race(s) de chiens Fox Hound
Anglo-Poitevin
Chenil 03340 Neuilly-le-Réal
ChevreuilSanglierLoup